Programme

Programme complet ComSciConQC 2020

ComSciConQC présentera trois panels portant sur différents aspects de la communication scientifique. Chaque panel impliquera quatre experts qui se présenteront, donnant des informations sur leur cheminement professionnel, leur métier actuel et, par le fait même, leur implication en communication scientifique. Suite à cela, ils seront invités à répondre à des questions présélectionnées par les membres du comité organisateur ComSciConQC avant de commencer la discussion interactive alimentée par des questions venant de l'audience. 

Cette année, ComSciConQC offre deux ateliers novateurs qui traitent de sujets d'actualité dans la communication scientifique. Les participants devront faire un choix parmi ces deux ateliers durant 120 minutes. 

Ci-bas vous pouvez consulter la liste officielle des panels et ateliers de la rencontre ComSciConQC20.

 

Séances de panels 2020

Communication, Inclusion et Diversité

Panel discussion

(De la gauche) André Picard, Hannah Hoag et Jennifer Gardy (Hamilton, 2019)

 

Tout communicateur scientifique se doit de prendre en compte les perspectives et circonstances parfois uniques des groupes sous-représentés. Ce panel vise à rassembler des acteurs qui consacrent leur travail à des populations diverses. Cette discussion offre un éventail d'enjeux auxquels les communicateurs scientifiques peuvent faire face : enjeux autochtones, politiques, communication avec les jeunes et les minorités. Les participants auront l'opportunité de réfléchir à plusieurs questions: Sommes-nous toujours la personne appropriée pour partager un message spécifique à une audience particulière? Quand vaut-il mieux prendre le rôle de facilitateur pour laisser une personne plus appropriée passer le message? Comment adapter son discours à son auditoire ?

Vos panélistes 2020 pour cette activité: 

Julie Dirwimmer - Conseillère principale au bureau du scientifique en chef / Slameuse scientifique

Ghayda Hassan - Professeure au département de psychologie de l'UQAM

Émélie Rivard-Boudreau - Journaliste pigiste en Abitibi

 

La communication non-écrite

Dans un monde où l'information abonde et le rythme de vie devient de plus en plus accéléré, communiquer la science peut se faire grâce à une une panoplie d’outils qui vont bien au delà de la presse écrite et audiovisuelle. Ce panel se concentrera sur tout ce qui touche à la communication non-écrite, des vidéos Youtube au récent engouement pour les balados scientifiques, incluant la représentation de la science à travers les arts et la bande dessinée. Découvrez ce que les avant-gardistes de la communication scientifique du Québec ont su développer pour diversifier comment la science est partagée et comment ils s’adaptent à leurs audiences. Nous discuterons de la diversité de ces outils émergents, des plateformes disponibles pour les utiliser afin de disséminer la science, ainsi que des spécificités uniques à chacun de ces outils.

Vos panélistes 2020 pour cette activité: 

Viviane Lalandre - Docteure en génie biomédical / Youtubeuse "Scilabus" / Chroniqueuse Radio-Canada "Moteur de Recherche" / Autrice

Rackeb Testafaye - Étudiante au doctorat en neuroscience / Fondatrice de Broad Science 

Richard Vallerand - Auteur, illustrateur et scénariste indépendant / Curium

Antonia Leney-Granger - Artiste, fondatrice du Théatre du Renard / Médiatrice culturelle

 

Journalisme et media

La méthode utilisée lors du partage de la science dépend grandement de l'audience visée. Allant au-delà de la suppression des termes techniques et du jargon, le journalisme scientifique gagne en importance auprès des scientifiques aux prises avec la pression constante de produire. Découvrez comment les journalistes usent de leur créativité et des fondements de la narration pour intriguer les lecteurs sans tomber dans les pièges du sensationnalisme.  

Vos panélistes 2020 pour cette activité: 

Marianne Désautels-Marissal - Journaliste scientifique pour Carbone à Radio-Canada 

Pascal Lapointe - Rédacteur en chef de l'agence Science-Presse

Marie Lambert-Chan - Rédactrice en chef du magazine Québec Science

 Ateliers 2020

 

A: Création de podcast

 

Les modes de comPodcastmunication les plus populaires reflètent le rythme de vie mouvementé de l'audience visée. Avec les podcasts (balados) ayant gagné en popularité dans la dernière décennie, une avenue de plus pour rendre la science accessible aux gens les plus occupés s'est ouverte. Avec cet atelier balado, vous apprendrez les rudiments de la création d'un podcast, allant du titre de ce dernier jusqu'à son lancement sur les multiples plateformes à votre disposition.

Animatrice: Carine Monat (Communicatrice scientifique, balado, écrit, vidéos Instagram)

 

 

 

B: Communication scientifique et réseaux sociauxSocial media

Avec les réseaux sociaux étant un sujet on-ne-peut-plus d'actualité, cet atelier vise à non seulement définir pourquoi partager la science sur twitter et autres réseaux sociaux, mais surtout comment bien le faire. Un atelier pour apprendre à partager la science sur les réseaux comme des pros ! 

Animatrice: Élodie Chabrol (Neuroscientifique, consultante en communication scientifique et directrice internationale de Pinte de Science)

 

 

Discussion: Quelle est la place de la communication scientifique et quel est notre rôle en tant que jeunes chercheur.e.s?

Une activité de discussion aura lieu lors de la rencontre ComSciConQC 2020. Cette discussion aura comme objectif de donner un moment à tous de réfléchir de façon globale à l'importance de ce que nous faisons, soit quelle est la place de la communication scientifique et quel est notre rôle en tant que jeunes chercheur.e.s? Il n’est sûrement pas nécessaire de vous convaincre que bien savoir communiquer les sciences est important, puisque vous êtes présents à ComSciCon, mais quelle place donne-t-on à la vulgarisation et communication scientifique en 2020 et comment les jeunes chercheur.e.s peuvent s’impliquer? Cette courte présentation se veut être la graine pour semer des sujets de discussions et laisser vos idées germer. Les sujets abordés pour commencer seront:

1) L’importance de la ComSci pour le public,

2) L’importance de la ComSci pour les scientifiques,

3) Comment s’adapter en 2020,

4) Le futur de la ComSci. Si vous avez des idées, suggestions et/ou questionnements, n’hésitez pas à nous en faire part, nous souhaitons avoir une discussion dynamique et seront content.e.s d’entendre vos centres d’intérêt !

Conférence d'honneur: Science vs Pseudoscience: Défis actuels dans la communication scientifique

Cette année, notre conférencier sera M. Olivier Bernard, alias Le Pharmachien. Olivier Bernard (B.Pharm, M.Sc) est pharmacien de profession. Il pratique la pharmacie depuis 2004 en milieu communautaire et comme remplaçant. Il est détenteur d’une maîtrise en recherche dans le domaine de la pharmacogénétique (2006). Depuis 2012, il se consacre à des activités de communication scientifique pour le grand public et les professionnels de la santé. Il a notamment unOlivierqe présence remarquée sur les réseaux sociaux et en librairie, grâce à son populaire site web Le Pharmachien et aux livres du même nom. Il est également un intervenant régulier dans l’ensemble des médias québécois et canadiens. En 2015, il a été récipiendaire du Prix Innovation de l’Ordre des Pharmaciens du Québec pour l’aspect innovateur de son travail. En 2019, il a reçu à Londres le Prix international John Maddox pour avoir défendu la science dans l’adversité, en lien avec son travail dans le dossier de la vitamine C injectable au Québec. Depuis 2016, il co-produit, scénarise et anime la série documentaire télé Les Aventures du Pharmachien sur ICI Explora et Radio-Canada.

(Source: Agence Omada)

 

La conférence dont Mr. Bernard nous fera part s'intitule "Science vs Pseudoscience: Défis actuels dans la communication scientifique". Une conférence visant à outiller les scientifiques face à la propagation de fausse science, notamment par la compréhension des méchanismes expliquant l'intégration, le maintien et la correction de fausses croyances sur la science. Ceci aidera tous les participants à prévenir et mitiger les dommages liés à la pseudoscience chez le grand public. Les participants auront l'occasion de poser leurs questions suite à la présentation, durant 45 minutes à 1h.